Le métier de courtière immobilière vu par…

L’agence Garcia & Lapierre existe depuis plus de 30 ans! Cette agence vit, se développe, évolue grâce à son équipe, grâce à des gens qui croient en leur métier…un métier parfois controversé! Dans cette série d’entrevues avec les membres de l’équipe, vous en apprendrez un peu plus sur la profession de courtier, sur les défis qu’elle représente. Mais surtout, ces articles vous permettront de découvrir les personnes engagées derrière Garcia & Lapierre.

Ce mois-ci, entrevue avec Dominique Marcil!

 

Comment avez-vous débuté dans le métier ?

Un ami m’a fortement suggéré de me joindre à la grande équipe des courtiers immobiliers. Quand j’ai approfondi mes recherches sur le métier, je n’ai pas hésité à retourner sur les bancs d’école et à changer de carrière. Je ne regrette pas du tout. Je suis passionnée par cette deuxième carrière.

Trois qualités indispensables d’une bonne courtière

Intégrité, rigueur, respect

Parlez-nous un peu des clichés qui entourent la profession

Je suis une courtière immobilière qui adore travailler avec les acheteurs. Le cliché qui me marque le plus est celui qui prône le fait que de travailler directement avec le courtier inscripteur peut aider les acheteurs, leur faire économiser sur le prix d’achat. Qui prendrait le même avocat que la partie adverse ? Visiter plusieurs maisons avec nos acheteurs nous permet d’approfondir la relation et de mieux les guider dans leurs besoins et leur processus d’achat. Le rôle principal du courtier inscripteur est de veiller au respect du contrat établi avec les vendeurs. Le courtier acheteur, lui, son rôle est de veiller aux intérêts des acheteurs. Vous ne serez jamais mieux représentés qu’avec votre propre courtier immobilier. Pour bien négocier, il faut deux négociateurs !

En 2018, quel est le plus grand défi auquel font face les gens de ce métier selon vous ?

Le défi est le même depuis que le courtage existe : protéger le client à tout prix et lui assurer une transaction juste, saine et profitable !